Un avocat dès la phase amiable

L’assistance par un avocat est à recommander dès la phase amiable d’indemnisation du préjudice.

Prendre un avocat vous vous évitera de tomber dans pièges que recèle cette phase amiable.

Votre avocat vous protégera dans le cadre du processus d’indemnisation mené par l’assureur de l’auteur du dommage. Notamment, est nommé dans ce cadre un médecin expert, qui pourra parfois être amené à minimiser l’appréciation de votre préjudice, de peur de ne plus être missionné à l’avenir par la compagnie d’assurance.

Il est alors essentiel de vous faire accompagner dans ce cadre par un médecin conseil indépendant, diplômé en réparation du préjudice corporel, qui va apprécier de manière objective l’existence d’une faute, d’une erreur ou d’un accident médical.

Votre avocat pourra vous orienter vers un médecin-conseil de sa connaissance, avec lequel il s’entretiendra au préalable, en insistant sur les points juridiquement importants.

Votre avocat vous conseillera au regard de la nomenclature Dintilhac, afin que chaque poste de préjudice soit intégralement réparé.

Votre avocat pourra également vous prémunir contre les difficultés susceptibles d’être rencontrées avec votre propre assureur, notamment en présence d’un conflit d’intérêt, par exemple lorsque votre société d’assurance est la même que celle du responsable ou lorsque celles-ci appartiennent au même groupe…

Même si certains assureurs sont honnêtes et émettent des propositions d’indemnisation correctes, il est hélas fréquent que ceux-ci n’aient d’autre objectif que de minorer votre réparation.

nunc consequat. risus. elementum adipiscing venenatis, Aliquam elit. risus at